Affaires et participationsInfrastructure

Empêcher le Brésil de sortir des rails – ni sur la route ni sur les voies navigables –, fait partie des missions d’Odebrecht Infraestrutura. Ses 33 000 membres, tous installés dans le pays, réalisent d’importants projets dans les secteurs du transport et de la logistique, de l’extraction minière, de l’assainissement, des stades de sport et de l’irrigation, qui sont essentiels pour le développement du Brésil et qui couvrent, entre autres :

  • Métros
  • routes
  • voies ferrées
  • Ports
  • aéroports
  • Équipements maritimes

Outre la prestation de services d’ingénierie et de construction, l’entreprise participe, en tant qu’investisseur et exploitant, à de nouvelles entreprises par l’intermédiaire d’Odebrecht TransPort, dans le domaine des concessions dans les secteurs ferroviaires, du transport urbain, de l’infrastructure de logistique (portuaire et conduites) et aéroportuaire.

L’entreprise a acquis une certaine expérience dans les travaux de grande envergure, comme les tronçons du métro de São Paulo et de Rio de Janeiro, l’extension des poires ferroviaires de Carajás e de Ponta da Madeira et la construction et le dédoublement de la route D. Pedro I (SP) .

Odebrecht Infraestrutura est en train de construire trois stades pour la Coupe du Monde de 2014, dans les États de Bahia, Pernambouc et São Paulo, et de restaurer le stade Maracanã, à Rio de Janeiro. Au moment fort des travaux, les quatre chantiers créeront près de 8 000 emplois directs.

Quelques projets phare en 2011 :

  • avancement des travaux du chantier naval, de la base navale et de l’usine de fabrication de structures métalliques du Programme de développement de sous-marins (Prosub) pour la Marine brésilienne, à Itaguaí (RJ) ;
     
  • construction du Terminal Embraport, le plus grand terminal multi-usages du pays, dans le Port de Santos (SP) ;
     
  • début des travaux de la superstructure de la voie ferrée Transnordestina, avec des chantiers dans les États de Pernambouc, Piauí et Ceará, où près de 10 000 personnes travaillent.

En 2011, Odebrecht Infraestrutura a également été reconnue par la revue Carta Capital comme l’entreprise la plus admirée au Brésil dans le secteur de la construction, et comme entreprise leader parmi les 500 plus grandes, dans le même secteur, par la revue O Empreiteiro.